Les drones au service des cultures de maïs au Burkina Faso

Publié le 7 mars 2019
Retour

« Avant AgriTIC, on avait beaucoup de mal à imaginer en quoi être assis devant un ordinateur, derrière un bureau pourrait nous aider sur nos exploitations au quotidien. Cette expérimentation nous permet de toucher concrètement du doigt le potentiel des TIC au service de l’agriculture. » Bassiaka Dao, Président de la FEPA/B, producteur pilote de l’expérimentation.

 

La FEPAB a expérimenté sur un an l’utilisation de diverses technologies de l’information pour dynamiser le conseil à l’exploitation familiale (boites à images, site internet rénové, profilage / observatoire des exploitations agricoles familiales, tablettes et mobiles, drones, etc.). Ce projet appelé AgriTIC financé par AgriCord, le CTA et l’AFD a permis de tester une palette de nouveaux outils et d’en tirer des enseignements. Lors du bilan, Hervé Pillaud, agriculteur français, membre du conseil national du numérique français et membre du conseil de Digital Africa a été mobilisé pour y apporter son regard.

Un document de capitalisation a été co-produit par Afdi et la FEPAB, celui-ci traite spécifiquement du recours à des drones dans la culture du maïs. Il tire les enseignements de cette expérience et cherche à transmettre des repères méthodologiques à d’autres Afdi ou d’autres organisations paysannes qui souhaiteraient s’engager dans des initiatives du même type.

 

#AgriTIC_bf