Nos Actualités

  • Actu

    L’ananas bio du Bénin, le fruit d’un partenariat économique responsable

    Au Bénin, Afdi a facilité la mise en place d’un partenariat économique responsable sur le jus d’ananas bio, réunissant le Réseau des producteurs d’ananas du Bénin (Répab), l’entreprise Jus Tillou (unité de transformation d’ananas bio au Bénin) et une filiale de la coopérative Terres du Sud (Jus de Marmande), qui le distribue en France.
    Tout est parti en 2004, lorsque Afdi et des organisations paysannes du Bénin ont initié un partenariat. En 2015, la coopération entre le Répab et Terres du Sud (TDS) donne jour au projet du Jus Tillou. L’ananas bio est commercialisé en France par Jus de Marmande, sous la marque « Vallée verte ».
    Une certification qui valorise le jus d’ananas bio du Bénin
    Après une première année 2016/2017 très prometteuse, l’inondation du marché international par le jus d’ananas bio du Costa Rica entraine l’effondrement des prix et l’arrêt momentané de l’usine du Benin en 2018. Malgré ces difficultés, l’activité reprend.
    En octobre 2018, le Répab obtient la certification équitable Max Havelaar, qui atteste de son respect des normes du commerce équitable. En janvier 2019, Jus de Marmande revalorise le prix payé au litre afin de respecter les conditions équitables et pour soutenir l’entreprise béninoise. En juin 2019, le Répab participe au Salon de l’agriculture de la Nouvelle Aquitaine où il présente la qualité de ses produits et son partenariat avec Afdi et TDS.

  • Actu

    2019-2028 : une décennie pour soutenir l’agriculture familiale !

    L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont lancé le 29 mai à Rome la Décennie d’action pour l’agriculture familiale. Un Plan d’action mondial doit accompagner les initiatives de soutien aux exploitations familiales.
    A suivre en particulier : la mise en œuvre du pilier 4 dédié au renforcement des OP !
    Afdi participait à la conférence de lancement à Rome, qui a réuni représentants des institutions internationales et gouvernementales, ONG et organisations paysannes.

     

    Les agriculteurs familiaux aux défis des transitions

    L’équation à résoudre est complexe, a relevé Cheikh Oumar Ba du think tank Ipar : les agriculteurs sont mis au défi de produire une alimentation saine à des prix abordables (mais justes), dans le contexte de changements climatiques, pour une population croissante… Les exploitations familiales produisent 80% de la nourriture mondiale. Elles se trouvent donc au cœur des transitions liées à la sécurité alimentaire, à la biodiversité ou au changement climatique.

    De nombreux thèmes ont été abordés lors de cette conférence : l’agroécologie et la déforestation, les problèmes multiples concernant les semences (stockage, interdiction de vente), la nécessité de collecter les données et de partager les connaissances… et aussi la question foncière. Salim Cissé, Secrétaire permanent de la loi d’Orientation Agricole au Mali a explicité la problématique dans les pays du Sahel.
    Nadjirou Sall, secrétaire général du Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique de l’Ouest (Roppa), a souligné la place de l’agriculture dans l’économie et la société en Afrique de l’Ouest et son rôle dans l’atteinte de la sécurité alimentaire.

    Cet événement a été l’occasion d’échanges avec des partenaires Afdi, comme le Roppa.
    Afdi accompagne plus de 50 organisations paysannes du Sud dans la gestion et la gouvernance, le soutien aux filières, l’inclusion ou l’agroécologie. Elle s’inscrit dans la dynamique de la Décennie et suivra avec attention la mise en œuvre du plan d’action.

    En savoir plus  sur : La décennie de l’agriculture familiale

    Une vidéo de la FAO

  • Actu
    Visite d'exploitation

    Soutien aux jeunes agriculteurs des coopératives de la FAEC au Cambodge: Thak Ponlork témoigne

    Les Afdi, Normandie, Haut-Rhin et Hauts de France sont engagées ensemble au Cambodge dans un partenariat avec la FAEC. La FAEC est une organisation faîtière nationale au Cambodge qui regroupe 34 coopératives et 28 associations. Dans ce partenariat, les Afdi renforcent les capacités des jeunes de cinq coopératives. Les Afdi appuient la diversification des productions et la valorisation des produits commercialisés.Grâce à ce soutien, le groupe jeune institué dans la coopérative d’Utom Sorya (province de Takeo dans le Sud) est passé de l’échange d’expériences aux achats groupés d’aliments, puis à la vente groupée de poulets.

    En 2019, 20 jeunes bénéficient de l’aide à l’installation sous la forme de crédits à faibles taux d’intérêt. Lors de la mission de novembre 2018, Afdi Normandie a réalisé des entretiens vidéo avec deux jeunes agriculteurs membres de ces coopératives.

    Découvrez notre entretien avec Thak Ponlork, éleveur de poulets et de poissons et producteur de riz et de légumes.