Jardim : jeunes, agriculteurs et ruraux pour le développement des innovations en maraîchage

Publié le 2 novembre 2021
Retour

Au Mali, la filière maraîchère présente des potentialités intéressantes, le maraîchage, tourné vers les marchés locaux urbains, contribue fortement à la sécurité alimentaire et ne nécessite de trop grandes superficies, ce qui le rend attractif pour les femmes et les jeunes. Le projet Jardim a pour ambition d’améliorer l’insertion des maraîchers dans les filières.

Améliorer la qualité des produits

Pour donner aux maraîchers les moyens d’améliorer la qualité sanitaire des produits à travers la diffusion de pratiques agroécologiques paysannes, la CNOP (Coordination nationale des organisations paysannes) a renforcé son dispositif de paysans relais endogènes. Ils sont formés et animent des sessions d’échanges, organisent des démonstrations et réalisent des expérimentations sur leurs parcelles pour favoriser l’adoption de nouvelles pratiques par les maraîchers ( (fertilisation des sols, traitements naturels, gestion rationnelle de l’eau…).

Créer un environnement propice au développement de la filière

Le projet vise à renforcer le poids des coopératives et des organisations paysannes dans la filière et dans leur contribution aux politiques. Des outils de définition de stratégies mieux orientées vers les marchés et les attentes des consommateurs sont mis en place, et des plans d’affaires sont élaborés.  Par ailleurs, des ateliers de réflexion sur les politiques telles que le foncier et la valorisation des produits agroécologiques permettent aux OP de construire des positions argumentées.

Ce projet, réalisé dans le cadre du programme OPenaCP/FO4ACP et financé par l’Union Européenne le Secrétariat de l’OACPS et le FIDA, est orienté en priorité vers les jeunes et les femmes, vise de réels impacts dans les organisations paysannes et dans les exploitations agricoles familiales.

Pour savoir plus vous pouvez consulter la Plaquette du projet et le Coup de projecteur