« La biodiversité est à la base de la sécurité alimentaire » : entretien avec Ibrahima Coulibaly, Président du Roppa

Publié le 2 mars 2020
Retour

« C’est à travers le soutien à une véritable agriculture vivrière, localisée qu’on va pouvoir accéder à la sécurité alimentaire. En Afrique, la biodiversité est à la base de la sécurité alimentaire. »

« Les organisations paysannes apportent aux paysans des connaissance supplémentaires pour leur permettre de produire avec les moyens qu’ils ont. »

Pour Ibrahima Coulibaly, sécurité alimentaire et biodiversité ne sont nullement inconciliables, au contraire !  Le président du Réseau des Organisation paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique de l’Ouest (Roppa) était invité à la conférence sur la sécurité alimentaire et la biodiversité organisée par le Cirad et l’AFD au SIA 2020. Il a ensuite répondu aux questions d’Afdi.

Écouter le podcast

Ibrahima Coulibaly est producteur agricole dans les domaines du maraîchage, de l’arboriculture et de la production de céréales (mil, maïs, sorgho). Il élève du bétail et produit du miel dans la région de Koulikoro.

Défenseur ardent de l’agriculture familiale, il est l’un des fondateurs la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali (CNOP), dont il assume la présidence depuis 2005 et président du Roppa depuis 2019. Au sein du mouvement paysan, il s’engage pour une approche agroécologique des systèmes alimentaires et de la production.