Afdi accompagne 60 organisations paysannes partenaires
dans 17 pays en développement

Découvrez nos actions

close

Afdi, partenaire de la Fédération des professionnels agricoles du Burkina-Faso (FEPA-B)

Afdi s’engage en faveur des professionnels agricoles burkinabè

Éléments clés

  • Nature du partenaire : Organisation paysanne faîtière nationale filière
  • Début du partenariat : 2003
  • Nombre de membres : 241 000
  • Nombre de bénéficiaires : 9000 producteurs agricoles
  • Localisation siège : Ouagadougou
  • Zones géographiques d’intervention : Niveau national

Présentation et objectifs du partenariatAfdi/FEPA-B

Prenant en compte le plan stratégique de la FEPA-B et les orientations stratégiques d’Afdi, ce partenariat renforce la promotion de l’agriculture familiale au travers de services adéquats aux membres. Les initiatives qui améliorent l’autonomie économique des membres sont soutenues au travers de dotations servant à financer du conseil agricole, des formations, des échanges, de l’accompagnement à l’installation des jeunes…La veille sur les enjeux nationaux et sous régionaux, utile pour restaurer la crédibilité technique, politique et institutionnelle, sert également à fournir des éléments d’informations nécessaires à Afdi Pays de la Loire pour mettre en œuvre sa mission de sensibilisation et d’information des ruraux français de la région.

Principaux axes de collaboration

  • Accompagnement politique (renforcement des capacités d’analyse des responsables, renforcement des capacités de mobilisation et de communication, co-construction de prises de positions politiques…)
  • Accompagnement technique et économique (renforcement des capacités de production, transformation, commercialisation, développement du conseil à l’exploitation familiale, organisation d’échanges entre paysans…)
  • Défense des intérêts des membres (plaidoyer, accompagnement de la dynamique “jeunes” au sein de l’organisation paysanne)
  • Accompagnement de la gouvernance et de la vie associative (renforcement des capacités organisationnelles et stratégiques, gestion des ressources humaines et financières, renforcement des capacités managériales des équipes techniques et des administrateurs …)

Contexte pays

Le Burkina Faso a une population de 16,8 millions d’habitants avec un PIB de 12 milliards de dollars auquel l’agriculture contribue pour 35,3/% (Banque Mondiale, 2012). Son Indice de développement humain (IDH) le classe 183ème sur 187 pays en 2013 et 82% de sa population active vit en milieu rural, parmi lesquels 81,7% n’ont aucune instruction (RNDH BF PNUD, 2012).

Le développement de son agriculture est marqué, depuis la crise alimentaire de 2008, par le retour de l’État dans les secteurs productifs, qui se traduit par un appui en moyens de production surtout dans le domaine de la riziculture ; les organisations paysannes en sont les leviers. Elles sont devenues des actrices incontournables dans le processus de développement agricole par leur contribution à la mise en œuvre de la politique étatique. Cependant, l’accompagnement de ces organisations, tant au niveau national qu’au niveau régional, et la consolidation des services à leurs membres restent un défi majeur pour renforcer leur ancrage dans le paysage politique du pays.

En savoir plus

www.fepab.bf

 

Contact

Afdi partenaire : Pays de la Loire


Afdi partenaire : Burkina-Faso


close

Afdi, partenaire de la Fédération nationale des groupements Naam (FNGN)

Afdi se mobilise pour la modernisation durable des exploitations agricoles familiales burkinabè

Éléments clés

  • Nature du partenaire : Organisation paysanne faîtière nationale 
  • Début du partenariat : 1981
  • Nombre de membres : 650 000
  • Nombre de bénéficiaires : 15 000
  • Localisation siège : Ouahigouya
  • Zones géographiques d’intervention : Niveau national

Présentation et objectifs du partenariatAfdi/FNGN

Le partenariat Afdi/FNGN s’attache au développement des activités visant à l’autosuffisance alimentaire et à la création de revenus pour les paysans. Les initiatives des organisations partenaires qui améliorent l’autonomie économique de leurs membres sont soutenues au travers de dotations servant à financer du conseil agricole, des formations, des échanges, de l’accompagnement à l’installation des jeunes…Accentuer nos efforts dans le but d’améliorer la défense de l’agriculture familiale en misant notamment sur le renforcement de la structuration paysanne à tous les niveaux (local, départemental, provincial, national) reste un fil conducteur indéfectible de ce partenariat.

Principaux axes de collaboration

  • Accompagnement au renforcement organisationnel et de la vie associative (audits financiers, management, organisation des services, capitalisation et communication, diversification financière…)
  • Accompagnement technique et économique (renforcement des capacités de production, partenariat avec la Recherche nationale, formation, échanges, conseil à l’exploitation familiale, constitution de références et de bases de données, accès au crédit, défense du pouvoir d’achat des ruraux…)

Contexte pays

Le Burkina Faso a une population de 16,8 millions d’habitants avec un PIB de 12 milliards de dollars auquel l’agriculture contribue pour 35,3/% (Banque Mondiale, 2012). Son Indice de développement humain (IDH) le classe 183ème sur 187 pays en 2013 et 82% de sa population active vit en milieu rural, parmi lesquels 81,7% n’ont aucune instruction (RNDH BF PNUD, 2012).

Le développement de son agriculture est marqué, depuis la crise alimentaire de 2008, par le retour de l’État dans les secteurs productifs, qui se traduit par un appui en moyens de production surtout dans le domaine de la riziculture ; les organisations paysannes en sont les leviers. Elles sont devenues des actrices incontournables dans le processus de développement agricole par leur contribution à la mise en œuvre de la politique étatique. Cependant, l’accompagnement de ces organisations, tant au niveau national qu’au niveau régional, et la consolidation des services à leurs membres restent un défi majeur pour renforcer leur ancrage dans le paysage politique du pays.

En savoir plus

www.fngnbf.org

Contact

Afdi partenaire : Pays de la Loire


Afdi partenaire : Burkina-Faso


close

Afdi, partenaire de l’Union des coopératives rizicoles Faso Djigui de Bama (UCRB)

Afdi s’engage en faveur des riziculteurs burkinabé

Éléments clés

  • Nature du partenaire : Union de coopératives
  • Début du partenariat : 2014
  • Nombre de membres : 8 coopératives
  • Nombre de bénéficiaires : 1 300 producteurs
  • Localisation siège : Bama
  • Zones géographiques d’intervention : Niveau local, 8 villages de la Vallée du Kou, province du Houet

Présentation et objectifs du partenariatAfdi/UCRB

L’UCRB a été mise en place par les coopératives villageoises pour mutualiser un certain nombre de services aux membres, tels l’organisation de la gestion de l’eau et du réseau hydraulique, de l’approvisionnement en intrants et équipements agricoles, la commercialisation et la promotion du riz local auprès des consommateurs… Le partenariat Afdi/UCRB vise à renforcer les capacités de l’Union pour la mise en place et la gestion de ces services. Cela passe par l’élaboration et le partage avec les membres d’une vision commune et d’un plan stratégique et par l’amélioration de ses capacités de gestion et de son autonomie financière.

Principaux axes de collaboration

  • Accompagnement technique et économique (renforcement des capacités de production, transformation, commercialisation, conseil à l’exploitation familiale, accès au crédit…)
  • Défense des intérêts des membres (plaidoyer)
  • Accompagnement de la gouvernance et de la vie associative (renforcement des capacités organisationnelles et stratégiques, gestion des ressources humaines et financières…)

Contexte pays

Le Burkina Faso a une population de 16,8 millions d’habitants avec un PIB de 12 milliards de dollars auquel l’agriculture contribue pour 35,3/% (Banque Mondiale, 2012). Son Indice de développement humain (IDH) le classe 183ème sur 187 pays en 2013 et 82% de sa population active vit en milieu rural, parmi lesquels 81,7% n’ont aucune instruction (RNDH BF PNUD, 2012).

Le développement de son agriculture est marqué, depuis la crise alimentaire de 2008, par le retour de l’État dans les secteurs productifs, qui se traduit par un appui en moyens de production surtout dans le domaine de la riziculture ; les organisations paysannes en sont les leviers. Elles sont devenues des actrices incontournables dans le processus de développement agricole par leur contribution à la mise en œuvre de la politique étatique. Cependant, l’accompagnement de ces organisations, tant au niveau national qu’au niveau régional, et la consolidation des services à leurs membres restent un défi majeur pour renforcer leur ancrage dans le paysage politique du pays.

En savoir plus

www.agro-info.net

Contact

Afdi partenaire : Paris (siège)

Bureau international Afdi : https://www.afdi-opa.org/

Site internet : https://www.afdi-opa.org/


Afdi partenaire : Occitanie


Afdi partenaire : Burkina-Faso


close

Afdi, partenaire de la Confédération paysanne du Faso (CPF)

Afdi accompagne les organisations paysannes du Burkina dans leur participation au débat sur les politiques agricoles

Éléments clés

  • Nature du partenaire : Plateforme nationale d’organisations paysannes
  • Début du partenariat : 2008
  • Nombre de membres : 14 organisations paysannes
  • Nombre de bénéficiaires : 1 000 000 agriculteurs familiaux
  • Localisation siège : Ouagadougou
  • Zones géographiques d’intervention : Niveau national

Présentation et objectifs du partenariatAfdi/CPF

Le partenariat Afdi/CPF vise à accompagner la Confédération dans sa volonté de contribuer au débat sur les politiques agricoles de son pays à partir de propositions structurées, argumentées et partagées avec ses membres : participer au programme national du secteur rural (PNSR), porter des propositions paysannes au sein du projet de loi d’orientation agro-sylvo- pastorale (LOASP), se positionner dans les interprofessions agricoles, faire des propositions lors de la relecture de la loi coopérative, sur la sécurisation foncière, etc.
Pour lui permettre d’être présente sur tous ces fronts, Afdi soutient les ressources humaines et le fonctionnement de la CPF par la consolidation d’une équipe salariée, la formation des élus, la mobilisation d’expertise issue des organisations paysannes françaises.

Principaux axes de collaboration

  • Accompagnement politique (renforcement des capacités d’analyse des responsables, renforcement des capacités de mobilisation et de communication, co-construction de prises de positions politiques…)
  • Défense des intérêts des membres (plaidoyer)
  • Accompagnement de la gouvernance et de la vie associative (renforcement des capacités organisationnelles et stratégiques, gestion des ressources humaines et financières…)

Contexte pays

Le Burkina Faso a une population de 16,8 millions d’habitants avec un PIB de 12 milliards de dollars auquel l’agriculture contribue pour 35,3/% (Banque Mondiale, 2012). Son Indice de développement humain (IDH) le classe 183ème sur 187 pays en 2013 et 82% de sa population active vit en milieu rural, parmi lesquels 81,7% n’ont aucune instruction (RNDH BF PNUD, 2012).

Le développement de son agriculture est marqué, depuis la crise alimentaire de 2008, par le retour de l’État dans les secteurs productifs, qui se traduit par un appui en moyens de production surtout dans le domaine de la riziculture ; les organisations paysannes en sont les leviers. Elles sont devenues des actrices incontournables dans le processus de développement agricole par leur contribution à la mise en œuvre de la politique étatique. Cependant, l’accompagnement de ces organisations, tant au niveau national qu’au niveau régional, et la consolidation des services à leurs membres restent un défi majeur pour renforcer leur ancrage dans le paysage politique du pays.

En savoir plus

Facebook : /Confédération-Paysanne-du-Faso

Contact

Afdi partenaire : Paris (siège)

Bureau international Afdi : https://www.afdi-opa.org/

Site internet : https://www.afdi-opa.org/


Afdi partenaire : Burkina-Faso


close

Afdi, partenaire de l’Union nationale des mini-laiteries et des producteurs de lait (UMPL)

Afdi s’engage en faveur de la filière laitière burkinabé

Éléments clés

  • Nature du partenaire : Organisation paysanne nationale filière
  • Début du partenariat : 2015
  • Nombre de membres : 30 unions transformatrices de lait local et 3 groupements d’éleveurs.
  • Nombre de bénéficiaires: 1 700 (dont 1 625 femmes) éleveurs producteurs de lait
  • Localisation siège: Ouagadougou
  • Zones géographiques d’intervention: Niveau national

Présentation et objectifs du partenariatAfdi/UMPL

Le partenariat Afdi/UMPL-B a pour objectif de soutenir l’union dans sa volonté de défendre les intérêts de ses membres et de promouvoir un lait local de qualité. Les actions engagées permettent à l’union de répondre aux attentes de ses membres. Elles permettent aussi de positionner l’Union comme actrice incontournable de la filière laitière. Toutes ces actions ont un même but : défendre, promouvoir et développer la filière de lait locale. Depuis deux ans, l’UMPL/B participe à de nombreuses action de promotion (foires, articles de presse, …) et organise, en lien avec les services de l’Etat, les journées de promotion du lait…

Afdi contribue également au fonctionnement de l’Union, par un appui aux ressources humaines (élus et salariés) , un appui institutionnel et à la vie associative de l’organisation. En facilitant les missions, Afdi cherche à développer l’échange entre paysans et ainsi à accompagner l’UMPL-B dans sa réflexion stratégique.

Principaux axes de collaboration

  • Accompagnement institutionnel pour une meilleure gouvernance et une vie associative riche et respectueuse des statuts (renforcement des capacités organisationnelles et stratégiques, gestion des ressources humaines et financières…).
  • Défense des intérêts des membres (promotion et défense des producteurs et transformateurs de la filière lait)
  • Accompagnement technique et économique : Afdi accompagne l’UMPL/B pour qu’elle assume elle-même via d’autres partenaires ces services indispensables (renforcement des capacités de production, transformation, commercialisation, conseil à l’exploitation familiale, accès au crédit…). L’UMPL-B souhaite travailler sur toute la chaîne de valeur du lait, de la production à la vente ; Afdi l’accompagne dans ce sens en commençant par une phase d’analyse stratégique.

Contexte pays

Le Burkina Faso a une population de 16,8 millions d’habitants avec un PIB de 12 milliards de dollars auquel l’agriculture contribue pour 35,3/% (Banque Mondiale, 2012). Son Indice de développement humain (IDH) le classe 183ème sur 187 pays en 2013 et 82% de sa population active vit en milieu rural, parmi lesquels 81,7% n’ont aucune instruction (RNDH BF PNUD, 2012).

Le développement de son agriculture est marqué, depuis la crise alimentaire de 2008, par le retour de l’État dans les secteurs productifs, qui se traduit par un appui en moyens de production surtout dans le domaine de la riziculture ; les organisations paysannes en sont les leviers. Elles sont devenues des actrices incontournables dans le processus de développement agricole par leur contribution à la mise en œuvre de la politique étatique. Cependant, l’accompagnement de ces organisations, tant au niveau national qu’au niveau régional, et la consolidation des services à leurs membres restent un défi majeur pour renforcer leur ancrage dans le paysage politique du pays.

En savoir plus

www.agro-info.net

Contact

Afdi partenaire : Paris (siège)

Bureau international Afdi : https://www.afdi-opa.org/

Site internet : https://www.afdi-opa.org/


Afdi partenaire : AuRA (Auvergne)